‘BIRDSEYE‚

Yverdon-les-Bains | VD

Concours d'architecture à 1 degré,
Collège secondes des Rives
et extension de la
caserne de pompiers

 PHG web
  
  
  
 S CDR entre

situation

REZ

S CDR vue interieure

S CDR cour 01

S CDR vue  plat

IMPLANTATIONLa ville d’Yverdon s’est dotée d’un plan directeur localisé « Gare-Lac » afin de répondre à l’enjeu que représente l’aménagement futur de cette zone. Le contexte urbain du site est amené à varier fortement ces prochaines décennies. Ainsi, l'axe «Rue de l'Arsenal - Avenue des Sports» devient l’articulation entre le domaine bâti et le parc reliant le lac.
Le plan directeur localisé propose un réaménagement complet de l’«Avenue des Sport » et de la «Rue de l’Arsenal», avec des trottoirs et pistes cyclables de part et d’autre des voies de circulation.

La volonté d’aménager des espaces urbains de qualité, mélangeant le trafic et les piétons, relève l’importance que représente le piéton dans la ville future.
Le futur Collège des Rives est probablement un projet ambitieux, puisqu’il fait le trait d’union entre le site « industriel » des CFF, la « Rue de l’Arsenal », l’ « Avenue des Sports » et le Parc des Rives.

‘birdseye‚ souhaite à la fois faire face à la ville coté EST, dialoguer avec l’animation de la « Rue de l’Arsenal » et profiter du cadre reposant du parc. Le projet se développe sur 4 niveaux, offrant aux visiteurs un foyer ainsi qu’un réfectoire au rez-de-chaussée. Les salles sont aménagées aux étages donnant aux salles de classe disposées coté cour un espace plus tranquille et propice à un enseignement de qualité. Les salles spéciales (TM, ACT, …) sont disposées coté route.

‘birdseye‚ est un volume compact, incluant le collège ainsi que la caserne des pompiers. Toute la structure porteuse est en béton armé, composé de dalle précontrainte et de murs voilés. La façade se décline sous la forme de cadre « Vierendeel » composée de poteaux et de sommiers.


PRINCIPES PAYSAGERSL’esplanade de l’entrée renforce le dialogue « ville-école » en offrant un espace tampon et végétalisé. Le parvis représente à la fois une zone d’échange et un poumon de verdure. Le mobilier urbain (couverts à vélos, abris) complète l’aménagement de l’esplanade, matérialisant ainsi un concept à la fois destiné au collège et complémentaire au besoin du parc de Rives (parking public).

Quant à l’ « Avenue de l’Hippodrome », elle est utilisée comme espace de vie et de dépose. Son aménagement au sol est étudié afin de relier l’espace du parc au parvis de l’entrée, donnant une toute autre dimension à la place publique.

Le long de la « Rue de l’Arsenal », une arborisation reprend les lignes directrices du PDL, offrant à notre projet un espace aménagé et sécurisé le long de l’avenue. Le projet a été conçu comme une grande masse et uniforme. Le collège et la caserne forment un tout.


PRINCIPES STRUCTURELS

FondationsL’exécution du sous-sol en béton armé, dans la nappe phréatique, s’exécutera soit avec une enceinte de palplanches, soit avec un système de well-point. La transmission des charges aux fondations est prévue au moyen de pieux. Quelques pieux en traction seront nécessaires sous le radier de la salle de gymnastique afin de reprendre la poussée hydrostatique.

Structure sur salle de gymnastiqueUne dalle en béton avec sommiers précontraints reprend les charges provenant des étages supérieurs. Afin de réduire la hauteur statique de ces éléments, un appui intermédiaire a été créé en utilisant le mur longitudinal sur la salle de gymnastique comme voile de suspension. Ce dernier est appuyé à ses extrémités et transmet les charges aux fondations sur deux socles renforcés avec un groupe de pieux.

Porte-à-faux sur entrée des garagesLa réalisation de ce volume en porte-à-faux est caractérisée par la mise en oeuvre d’une structure croisée en béton armé, comportant d’une part un voile sur toute la façade travaillant comme une poutre vierendeel et d’autre part des voiles perpendiculaires qui prennent appui sur les murs et piliers du rez-de-chaussée.

Pour la partie située sur la zone d’entrée et appuyée sur trois piliers, les façades travaillent également comme voiles porteurs appuyés sur les murs perpendiculaires.

Structures porteuses des étagesLe concept de ces structures est conventionnel. Il s’agit de dalles plates en béton armé de 30 cm d’épaisseur reposant sur des murs. L’épaisseur statique des dalles permet également la mise en place du système de ventilation double-flux qui est prévu.

Concept parasismiqueLa stabilité horizontale ainsi que la sécurité parasismique sont assurées par les refends constitués par les murs des couloirs intérieurs.



Télécharger les planches de rendu au format PDF

Télécharger le rapport complémentaire au format PDF



DESCRIPTIF

Type
Collège secondaire et extension de caserne de pompier


CollaborateursPhilippe Gilliéron, Sylvain Domenjoz, Mehdi Rouissi, Fernando Dos Santos, Joan Camps, Vania Abade

Collaborations externesRLJ Ingénieurs Conseils SA
Dessibourg Energie Sàrl

RenduAvril 2015